Irlande
6 janvier 2015


Irlande

Sur les rives de la côte ouest irlandaise, face aux invisibles cotes canadiennes, il est possible de retrouver la culture du murs et du partage de l’espace comme nulle part ailleurs. 

Dans cet espace-limite type qu’est le « land’s end » britannique les hommes ont fais face à des conditions spécifiques de vie et ont développé plus encore qu’ailleurs des stratégies originales de survie. Pour faire face aux problèmes spaciaux qui se posent avec une apprêtée particulière sur ces terres pauvres et confinées, les hommes ont balafré le paysages de murs de pierres qui viennent marquer les périmètres de précieuses parcelles. Ces murs dont le futur n’est pas garanti, sont l’expression d’une conscience du territoire spécifique qui se retrouve particulièrement dans les lieux où la pression démographique à joué à plein, quand ce n’est pas le cruel jeux des chaises musicales de peuples acculé sur le dernier arpent de terre avant l’océan.

compo 17 mai 2016-complet